Le Mariage et la Commode

Lakhdar-Bounamcha Myriam
Conseillère conjugale, auteure et formatrice en développement personnel

L’histoire du Mariage et de la commode aux 9 tiroirs

Un conte pour adulte à méditer, il résume à lui seul ce qu’un homme et une femme doivent savoir pour pouvoir se marier mais surtout le rester.

Il était une fois une commode pas très commode… Alors que leur fils Farès et leur fille Narjesse s’apprêtaient à se marier, Mr et Mme Sagesse les invitèrent chez eux à boire le thé. Mr et Mme Sagesse avaient toujours su faire preuve de pédagogie et de tendresse envers leurs enfants.

Mme Sagesse servait le thé au jasmin et à la bergamote comme seule elle savait le faire, avec délicatesse et volupté. Mr Sagesse quand à lui, rompait le pain avec largesse et beaucoup de bonté. En cette belle journée ensoleillée, Mme Sagesse ne versa pas le thé comme à l’accoutumée, elle continua de verser et verser le thé, alors que les tasses de ces enfants débordaient.

Narjesse s’écria alors « Mais maman, ne vois-tu pas que tu es en train de faire couler le thé sur le tapis ? ». Farés dit alors : « Rappelle toi petite soeur, mère ne fait jamais les choses sans raison, il y a surement derrière cette maladresse une immense sagesse»

La maman souri et demanda pardon et le père renchéri :  « Je suis heureux de constater mon fils Farès, que tu es toujours aussi attentif aux signes du divin, car effectivement aujourd’hui nous avons besoin de vous parler sérieusement. Votre mère a volontairement continué de verser le thé pour que vous compreniez l’importance de vider votre esprit avant de pouvoir recevoir ce que nous avons à vous transmettre.

On ne peut remplir ce qui est plein. Si vous pensez savoir, vous ne parviendrez pas à nous écouter. Comme je vous l’ai toujours enseigné, apprendre à formater son esprit avant d’écouter son prochain, permet de recevoir pleinement ce qu’il a à nous dire.

Penser « Je sais déjà » c’est risquer de laisser tomber sur le tapis ce qui pourrait  véritablement vous servir.

Si nous vous avons fait venir aujourd’hui, ce n’est pas pour boire le thé, même si votre mère le fait merveilleusement bien, mais c’est avant tout pour vous léguer une connaissance transmise de génération en génération, qui nous a permis à nous, vos parents, de vivre entourer de Miséricorde, d’Amour et de Tranquillité, comme vous avez pu à nos côtés, le constater.

Cette science est facile d’accès, il suffit de l’accepter telle qu’elle est. Que l’on soit une fille ou un garçon, la commode aux neuf tiroirs a toujours existé, le jour où l’on décide de se marier, elle nous est officieusement attribuée. »

Mme Sagesse : « Fermez vos yeux ! …Ouvrez-lez maintenant ! Voici chacun votre commode… Votre père et moi allons vous décrire ce que contiennent ces neuf tiroirs. Observez-les et ouvrez grand vos oreilles…

Mr Sagesse : « Ces neufs tiroirs mes enfants, contiennent des thèmes très précis que vous seul allez être amenés à traiter durant votre vie conjugale. Savoir les soulever sera vital pour la stabilité du pacte fondateur qui vous aura unis entre époux devant le Créateur. »

Mme Sagesse : « Ils vont s’ouvrir à tour de rôle ou parfois même en même temps. Mais si vous suivez nos conseils, vous parviendrez à les refermer et à vivre heureux et en Paix. »

Mr Sagesse : « Oui, car sachez mon fils et ma fille que la majorité des conflits dans les couples sont chroniques et récurrents ! C’est toujours les mêmes sujets qui reviennent sur le tapis… Vous allez devoir apprendre à les gérer, à les dépasser, à trier les priorités et à refermer au fur et à mesure ces tiroirs. Laissez moi vous décrire le premier tiroir, il concerne le caractère et le comportement… C’est en sentant que l’on est aimé pour ce que l’on est et accepté tel que l’on est, que l’on aura envie, auprès de vous mes enfants, de s’améliorer et de vous plaire… Soyez entre époux, l’un pour l’autre, et à tour de rôle, un modèle, un compagnon, un coach, un confident, un accompagnateur, un guide, un enseignant, mais surtout pas un sergent major ou un dictateur !

Mme Sagesse : « Armez-vous de patience… Ce tiroir numéro 1 s’ouvre fréquemment car Dieu veut que le mariage participe à votre éducation. Nous avons à votre sujet fait notre travail en tant que parent, mais votre apprentissage n’est pas fini, le mariage va parfaire ce que l’on a commencé à vous enseigner. Il va vous aider à l’améliorer et à réformer vos traits de caractère, en acceptant que l’autre joue pour vous le rôle d’un miroir, et vice et versa, vous allez continuer à apprendre à vous connaître pour véritablement vous entre-connaître. »

Mr Sagesse : « Ne faîtes pas reposer sur votre conjoint tout le sens que vous voulez donner à votre vie. La vie ne commence pas le jour de son mariage, et elle ne doit pas s’arrêter après. Ne surestimez pas les vertus du mariage. Il n’est qu’une étape dans votre cheminement. Vous allez en vous mariant devoir vous aider l’un/l’autre à cheminer et à réaliser vos missions. »

Mme Sagesse : « Oui, vous allez devoir vous supporter l’un/l’autre, dans tous les sens du terme ! »

Mme Sagesse : « Laissez-moi, vous parler maintenant du tiroir numéro 2, il concerne la communication, le langage, les propos. Un mariage dure plus longtemps non pas grâce à l’intensité des sentiments que vous aurez entre vous, même si Dieu seul sait combien j’aime votre père, mais un mariage dure plus longtemps d’abord et avant tout grâce à la qualité de la relation et de la communication que vous établirez. Et cela s’apprend ! Pour établir entre vous une communication sage vraie et non violente, apprenez à dire « je », et ne dîtes pas « tu » ! Car le « tu », tue la communication. »

Mr Sagesse : « Oui c’est vrai, lorsque l’on dit « tu », on place l’autre à la barre d’un tribunal, même si ce qu’on lui reproche est vrai, la personne va se défendre. Il faut toucher son coeur en apprenant à dire « je ressens…et j’ai besoin de…et Toi ? Que ressens-tu et de quoi as-tu besoin pour en arriver à réagir ainsi ? ».

Tiroir 2 : La communication, langage, propos…

Tiroir 1 : Le caractère, Le comportement

Mme Sagesse : « Une autre chose aussi est très importante, n’insultez jamais votre conjoint, ni sa famille. Car les mots laissent des traces… »

Mr Sagesse : « Oui votre maman a entièrement raison, les mots sont plus tranchant que l’épée. N’utilisez jamais le mot divorce à la légère, pour menacer ou faire peur à votre conjoint, ce mot agit comme une guillotine ! Il est dangereux de l’utiliser surtout lorsque l’on est énervé… N’essayez pas de crier plus fort que l’autre ! Mais pensez plutôt à faire vos ablutions et à mettre en route le lecteur de Coran, quand vous sentez que l’orage fait rage à la maison… »

Mme Sagesse : « Faîte preuve d’humour mes enfants, apprenez à dédramatiser vos disputes. Ce n’est pas parce-que vous n’êtes pas d’accord qu’il faut tout remettre en cause. Les crises participent à l’éducation et à la solidification de votre foyer. Pensez à vous remercier, à vous encourager et à vous complimenter…»

Mr Sagesse : « si vous voyez que votre conjoint est énervé après vous, essayez de comprendre quel est son besoin que vous n’avez pas su contenter… »

Mme Sagesse : « Oui mes enfants, plutôt que de répondre sur le contenu des propos cherchez toujours à savoir ce qui les a nourri ! »

Mr Sagesse : « Il n’y a pas de tabou en Islam, et je vais vous parler, moi votre Père, du tiroir numéro 3. Il concerne, la mise en beauté, la tendresse, la douceur, et l’intimité dans le couple. Ce tiroir devra être surveillé de très prêt mes enfants. Il pourra être à l’origine de l’ouverture des autres tiroirs, ou en être une conséquence directe, si vous ne prêtez pas attention à ce qu’il contient. Ne laissez pas le temps, les discordes ou la routine quotidienne, séparer vos corps et éloigner vos coeurs…surprenez vous et séduisez-vous !

Rappelez-vous quand votre mère se faisait belle pour moi.

– Te rappelles-tu Farés lorsque enfant tu disais à ta maman : « mais où vas-tu maquillée comme ça maman ? », et elle de te répondre : « nulle part mon chéri, je me fais belle car je suis amoureuse de votre papa ».

– Oui je m’en souviens très bien Père… Et bien cette attitude, a fait mes enfants, que votre mère à toujours été pour moi mon principal centre d’intérêt, je ne pouvais rien lui refuser, car elle-même se pliait en quatre pour satisfaire le moindre de mes besoins.

Tiroir 3 : La mise en beauté, la tendresse, la douceur, la fréquence et la qualité des relations intimes !

Se faire belle pour moi cela m’a valorisé en tant qu’Homme et ça mes enfants je peux vous dire que cela n’a pas de prix. C’est grâce à ces efforts que j’ai pu baisser le regard devant les tentations, et aujourd’hui encore je l’en remercie.

Mme Sagesse : « Ce que j’ai aimé quand à moi chez votre père, c’est qu’il n’attendait pas le soir venu pour se rapprocher de moi, tout au long de la journée, il faisait preuve de tendresse et de geste d’affection. C’est très important… Pensez à communiquer sincèrement sur vos besoins intimes. Penser aux marques d’attention, à la douceur, aux sourires, aux regards, aux massages, aux enlacements, et n’attendez pas d’avoir besoin d’une relation intime pour vous rapprocher de votre conjoint. »

Mr Sagesse : « Prenez garde de ne pas compenser vos manques par cet outil moderne qu’est Internet, et ne vous croyez pas plus malins que d’autres, en discutant ou en vous isolant avec des personnes du sexe opposé, même si c’est pour prêcher l’Islam, car nombreux sont ceux qui y ont laissé des plumes…Ne cherchez pas ailleurs ce que vous pouvez avoir chez vous ! Confiez-vous à votre conjoint… »

Mme Sagesse : « Et ne laissez pas la naissance de vos enfants vous accaparer, au point de ne plus avoir de vie intime. Vos naissances ne nous ont pas empêchées votre père et moi, de nous retrouver alors même que je vous ai allaité. C’était plus compliqué certes, mais cela rendait nos rencontres encore plus magnifiées. »

Mr Sagesse : « le quatrième tiroir est un tiroir presque contractuel, il contient nos engagements, ceux vis avis desquels l’on s’est engagé à tenir devant Dieu, l’un pour l’autre, en tant qu’époux et épouse. Plutôt que de laisser la vie se faire naturellement, nous avons préféré votre mère et moi, poser les choses et parler de nos responsabilités, et cela nous a évité les rancoeurs et les malentendus. Pour moi, votre père c’était fondamental que je puisse trouver quand je rentrais le soir du travail, une maison rangée, avenante, et un repas préparé avec amour. Cela faisait partie de mes besoins essentiels pour me sentir aimé par votre mère. Et nous en avons discuté. Votre mère travaillait, et il était important qu’elle puisse s’organiser et aménager son temps de sorte qu’elle puisse assumer ce qui faisait parti pour moi de son rôle d’épouse… »

Mme Sagesse : « Il est important que vous puissiez préalablement instaurer avec votre conjoint une sorte de charte des responsabilités, qui répond aux questions, de qui fait quoi ? Qui paye quoi ? Où quand et comment ?

Tiroir 4 : La cuisine, l’hygiène de vie… Le partage des tâches, les rôles et les responsabilités homme/femme…

Cette charte est bien sûr modifiable toutes les fois où de nouvelles donnes surviendront dans votre famille, comme la perte d’un emploi, la maladie…etc.

Mr Sagesse : « En effet, mes enfants, il est important de définir ensemble ce qu’est pour VOUS un homme et ce qu’est pour VOUS une femme et d’en discuter. Une vie de couple qui dure, est une vie de couple organisée. Pour qu’il vous reste des moments conviviaux entre époux, il vous faudra d’abord accorder du temps à vos responsabilités conjugales et individuelles (papiers, factures, courses, travaux…) etc.

Mme Sagesse : « Passons au tiroir 5… »

Mme Sagesse : « Nous ne donnons pas tous la même définition au mot « travail » et nous ne donnons pas tous la même importance à l’argent. Pour éviter les malentendus et les conflits d’argents, nous vous conseillons mes enfants d’ouvrir trois comptes bancaires. Un compte pour madame, un compte pour monsieur, et un compte pour les dépenses liées au foyer, sur lequel seront prélevées les factures mensuelles, les frais des courses…etc.

A oui j’oubliais, ce compte commun sera alimenté d’un commun accord, en fonction de ce qui aura été établi entre vous… »

Mr Sagesse : « Si ton épouse ne travaille pas Farès, ne sous-estime pas son travail à la maison, ne lui fais pas sentir qu’elle est une charge pour toi. Valorise plutôt son investissement dans son foyer. Pense à lui verser sur son compte mensuellement une certaine somme d’argent qui lui servira d’argent de poche. Quand à toi Narjesse, prend bien soin d’établir ton planning pour ne pas sous estimer tes responsabilités en tant qu’épouse. Tu seras heureuse, si ton mari est satisfait de toi. Et il sera satisfait de toi, s’il sent que tu penses à lui. Considère-le et il te considèrera. Et s’il est injuste envers toi, Dieu te défendra. Et tes parents seront toujours là pour toi… »

Tiroir 5 : Le travail, le rapport à l’argent

Mme Sagesse : « On se doit de ne pas délaisser sa famille une fois que l’on se marie, mais l’on se doit aussi de protéger son couple et son intimité. Tout le challenge va reposer ainsi sur ce juste milieu, entre respect de sa famille et protection de son intimité. Et ça aussi cela se planifie. Entre vous. Vous allez devoir discuter sur ce que vous voulez que vos familles sachent et sur ce qu’ils n’ont pas besoin de savoir…discuter sur la fréquence de vos visites…etc. »

Mr Sagesse : « Incitez-vous mutuellement à prendre des nouvelles de vos familles.. »

Mme Sagesse : « Rien ne sert de nous appeler à la moindre dispute, apprenez à refermer vos tiroirs entre époux…Nous vos parents nous ne sommes pas les mieux placés pour faire preuves d’objectivité ! »

Mr Sagesse : « La pratique religieuse est un tiroir qui doit aussi être surveillé de très près.  La religion est l’outil qui va vous aider à supporter les aléas de la vie. La vie est compliquée mes enfants et l’Islam est simple ! Croire que la vie est simple c’est rendre l’Islam délibérément compliqué.

Mme Sagesse : « Votre père à raison, c’est la vie qui est compliquée et c’est l’Islam qui va vous aider. Ne faîte pas de votre religion une source de discorde mais plutôt un moyen de coexister et de vivre en paix ! La Terre de Dieu est suffisamment vaste pour que vos avis coexistent sans qu’ils aient besoin de s’opposer. Ils peuvent s’apposer et se respecter.

Mr Sagesse : « Attention aux divergences, comme nous vous l’avons appris Dieu a permis l’existence de 4 écoles de pensées, malékites, chafiite, hanbalite, hanafites, toutes sont respectueuses des principes de l’Islam authentique. Donc ne perdez pas de temps à vous disputer la vedette. Accepté que l’autre puisse suivre un avis différent du votre. »

Mme Sagesse : « Mes enfants, la vie à deux est une preuve en soi de la magnificence divine, une preuve que Le Seul qui sera là pour vous 24h sur 24, 7 jours sur 7, c’est Dieu Seul, car votre conjoint ne pourra pas vous garantir cela ! Nous même vos propres parents, qui vous avons mis au monde, nous ne pouvons vous garantir cela. Alors que dire « d’un étranger ».

Tiroir 6 : La famille et belle famille

Tiroir 7 : La pratique religieuse…

Le Seul qui vous attendra et vous dira tous les soirs au dernier tiers de la nuit, sans exception, y-a-t-il quelqu’un pour que Je l’exauce ? C’est Dieu Seul ! Ni nous, ni votre conjoint ne pouvons vous garantir cela… Le Seul qui ne vous jugera jamais sur vos apparences, mais sur ce que contiennent vos coeurs, c’est Dieu Seul !

Mr Sagesse : « votre mère à raison, Le Seul qui sera Juste perpétuellement et vous récompensera en fonction de vos intentions, c’est Dieu Seul ! Le Seul dont La Miséricorde l’emportera sur Sa Colère, c’est Dieu Seul, et la vie à deux mes enfants, va vous permettre d’expérimenter cela. La vie conjugale va vous permettre de connaître vos limites et celles des autres ; vous allez vous apercevoir, que ni l’un ni l’autre vous n’allez pouvoir garantir un service équitable et juste 24h sur 24h.

Mme Sagesse : « Pour VIVRE à deux en toute tranquillité, amour et miséricorde, il vous faudra rechercher la perfection en Dieu, et emplir votre coeur de pardon envers votre conjoint. Si votre conjoint n’est pas réceptif au changement soyez un modèle pour lui ou pour elle, invoquez Dieu en sa faveur, levez vous la nuit et priez Dieu en sa faveur, je vous garantie que cela marche, Il est Celui qui détient les coeurs…»

Mr Sagesse : « Ah le tiroir 8 ! Mon tiroir préféré, comme vous le savez, on ne naît pas parent, on le devient. Apprendre à s’occuper des enfants et à les éduquer de la meilleure des façons fait parti des défis que vous allez devoir relever, mais quand je vous regarde, je me dis que les efforts en valent la peine»

Mme Sagesse : « Il va falloir passer du temps avec vos enfants, et du temps à réfléchir sur la question de leur éducation. Qui fait quoi ? Qu’est-ce qu’être père pour toi Farès ? Qu’est-ce qu’être un papa ? Car c’est différent et comment comptes-tu t’y prendre pour jouer les deux rôles ? Qu’est-ce qu’être mère pour toi Narjesse ? Et Qu’est-ce qu’être une maman ? Et Comment vas-tu faire pour conjuguer les deux ?

Mr Sagesse : « Comment allez-vous faire pour que votre couple conjugal ai de la place et que votre couple parental en ai aussi ? Comment allez-vous vous y prendre plus tard pour ne pas vous contredire devant vos enfants ?…etc. ;

Tiroir 8 : L’éducation des enfants…

etc.…Autant de questions sur lesquelles vous allez devoir statuer entre époux…et se tiroir là sert à ça ! »

Mme Sagesse : « Tout cela s’apprend mes enfants n’ayez crainte, encore faut-il le vouloir. Renseignez-vous sur les groupes de parole qui existent sur l’éducation des enfants. Lisez, faîtes des recherches… »

Mr Sagesse : « Même si les parents parfaits n’existent pas, vous vous devez de faire les causalités mes enfants car vos enfants seront l’avenir de l’humanité… »

Mme Sagesse : « On provient tous du pays de notre enfance !!! Le tiroir n° 9 concerne votre enfance à vous, vos racines, vos origines, votre passé, vos expériences, vos épreuves…

Ce tiroir va avoir de l’influence sur la qualité de la relation que vous allez pouvoir instaurer. »

Mr Sagesse : « Je vous ai toujours raconté des histoires pour vous expliquer les choses à ma façon, et je vais continuer aujourd’hui, car les histoires participent à la bonne compréhension. Lorsque un homme et une femme se rencontrent finissent par s’aimer et vouloir se marier, c’est comme si c’était deux arbres qui se rencontraient. Deux arbres, avec des racines, un tronc et des branches… Et bien sachez mes enfants que le but du mariage consiste à prendre soin des racines (famille, origine, culture…), du tronc (santé physique, bien-être émotionnel) et des branches (rêves, aspirations projets..) de votre conjoint… »

Mme Sagesse : « Votre père raconte les choses merveilleusement bien et de façon tellement vrai. Nous avons eu trop souvent à rencontrer durant notre vie, des couples d’amis où l’un des deux conjoints malheureusement avait puisé égoïstement à lui seul toute l’eau et tous les rayons du soleil, au point où l’autre finissait par mourir sur lui-même. Se marier c’est construire un rapport gagnant/gagnant. Une heure c’est moi qui te donne et c’est toi qui reçois mais une heure aussi c’est moi qui reçois et c’est toi qui me donne… »

Mr Sagesse : « sachez mes amours, qu’Il n’y a pas de situation neutre, lorsque vous serez avec votre mari ou avec votre femme, toute parole et toute attitude auront pour effet soit de vous rapprocher, soit de vous éloigner l’un de l’autre.

Soyez vigilant ! Je vous aime et votre mère et moi avons confiance en vous…»

Tiroir 9 : Les origines, la culture, le passé

Mme Sagesse : « Voici farès et Narjesse, votre commode, vous allez devoir vous en accommoder. Ces neufs tiroirs à problèmes vous accompagneront votre mariage durant, mais si vous suivez les conseils que nous vous avons donnés, ils resteront le plus souvent fermés. »

Mr Sagesse: « Que Dieu vous accorde Ses bénédictions, qu’Il les répande sur vous, qu’Il vous unisse pour le meilleur et vous aide à surmonter le pire »

Amine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *